Un saut pour la paix – Armistice 1918

Le samedi 10 novembre 2018 aura lieu à l’aé­ro­drome de Meu­con une jour­née pour se sou­ve­nir à l’oc­ca­sion du cen­te­naire de l’ar­mis­tice de 1918. C’est l’oc­ca­sion pour des lycéens du cam­pus Saint Paul de se mobi­li­ser et de mon­trer leurs enga­ge­ment face à un tel évè­ne­ment. Cette jour­née existe afin de créer un moment de com­mé­mo­ra­tion et de souvenir et mon­trer l’im­por­tance d’un tel acte qu’est l’ar­mis­tice.

Quel est le programme de cette journée ?

Un saut en tan­dem sera réa­lisé en com­pa­gnie de Mario Ger­vasi, un spor­tif reconnu pour ses sauts au des­sus de l’Eve­rest et l’An­tarc­tique. Il est médaillé inter­na­tio­nal du sport huma­ni­taire. Ces sauts seront réa­li­sés avec des élèves du lycée. Le but de ce saut est de repré­sen­ter la paix, en effet pen­dant le saut, un dra­peau sym­bole de la paix sera déployé. Il y aura une visite du musée Aéro­nau­tique du Mor­bi­han accom­pa­gnée de deux his­to­riens : Yan­nig An Nevez et Jean le Ray. Des asso­cia­tions comme les sec­tions du Mor­bi­han de la légion d’hon­neur pré­sen­te­ront les actions menées avec le sup­port d’un film his­to­rique. Le but est de tou­cher les nou­velles géné­ra­tions. Un stand sera ouvert afin de pré­sen­ter des ouvrages de l’ARD­HAN rela­tant l’his­toire de l’aé­ro­na­vale. Enfin, l’école de para­chu­tisme de Vannes pré­sen­tera ses acti­vi­tés en s’ap­puyant sur des vidéos.

La participation du lycée Saint Paul ?

En effet des élèves du lycée par­ti­ci­pe­ront déja à cette jour­née. C’est le cas de Sophia Le Roux et de Gaïa Masson, élèves en filière lit­té­raire qui sau­te­ront en tan­dem. Amaury Lecha­pe­lain sera éga­le­ment pré­sent et se char­gera des visites du Musée de l’Aé­ro­nau­tique du Mor­bi­han. Julien Tan­guy réci­tera un texte contre la vio­lence. D’autres élèves conti­nuent de tra­vailler sur leurs pré­sen­ta­tion comme Kéane Bri­ffaut qui cherche à rédi­ger un texte évo­quant la paix mais ce der­nier n’est pas ter­miné. La par­ti­ci­pa­tion des élèves est très impor­tante pour un tel évè­ne­ment car c’est cette par­ti­ci­pa­tion qui mon­trera que les nou­velles géné­ra­tions sont impli­qués dans l’his­toire. Tout les pro­jets sont bons à prendre tant qu’ils ont un lien avec la liberté et c’est cette par­ti­ci­pa­tion des élèves qui struc­tu­rera la jour­née. Alors si vous avez une idée à pré­sen­ter, n’hé­si­tez pas à contac­ter Madame Lau­roy, ensei­gnante au lycée avant le mardi 6 novembre . Le col­lège Saint-Fran­çois-Xavier sera pré­sent avec son Orchestre. Ils inter­pré­te­ront des mor­ceaux comme Sound of Silence et l’Hymne à la joie. Ils pré­sen­te­ront éga­le­ment une étude sur « Les monu­ments comme espoir de paix » et pré­sen­te­ront des pro­jets artis­tiques sur « L’art comme espoir de paix« . Cette jour­née pro­met d’être émou­vante .

Pourquoi participer à cette journée ?

Nous avons posé la ques­tion à une élève du lycée par­ti­ci­pant à la jour­née : Mel­wenn Bian­cotto élève en Ter­mi­nale : « J’ai voulu faire les Ailes de la paix parce que la paix est une valeur impor­tante pour moi. Cela per­met éga­le­ment de mon­trer que nous, les jeunes on s’in­té­resse à notre futur et qu’on veut lut­ter pour la paix et la fra­ter­nité qui sont les valeurs de notre Pays« . A t-elle dit. « Cela per­met aussi une approche édu­ca­tive tout en per­met­tant à d’autres de voir nos tra­vaux. Enfin je trouve que cette jour­née est impor­tante car elle com­mé­more la guerre de 1914-1918 et c’est une guerre qui est sou­vent délais­sée par rap­port à la seconde guerre mon­diale et c’est bien que on puisse en par­ler. » Cette jour­née pro­met d’être riche en émo­tion, en connais­sance et en expé­rience.

Amaury Bénard de Terminale L2

Programme de la journée du 10 novembre 2018

 

Menu